« Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin »

La Kanun ?
30 novembre, 2008, 0:25
Classé dans : Actu

Quelques informations :   

La vendetta sévit depuis (presque) toujours en Albanie, au nom du Kanun. Au dessus des lois et des religions, ce code d’honneur autorise voir oblige, en cas de meurtre la vengeance sur un membre de la famille du meurtrier, y compris les enfants, c’est la loi du sang. 

Des milliers de familles sont condamnées à vivre emmurées, les enfants restent cloîtrés des années sans aller à l’école, des hommes ne peuvent pas aller travailler ou se cachent dans les montagnes, sous peine d’être assassinés.  Hier soir, lors du reportage d’Envoyé Spécial , nous avons rencontré des familles qui vivent barricadées derrière de hauts murs gris dans des quartiers emmurés. 

A la mémoire de Zef, jeune enfant assassiné après s’être caché pendant des années, Piettri, 24 ans vivant depuis 11 ans emprisonné dans sa chambre avec la peur de mourir (ou l’espoir de vivre un jour), sa mère s’absentant à chaque fois très rapidement, persuadée qu’un jour il sortira…, cette mère ayant vu assassiné son enfant, comment une telle souffrance lui a permis de pardonner ? : Un grande intelligence qui aurait pu sauver son fils et stopper cet engrenage, mais non celui-ci est désormais condamné grâce à un oncle à la gâchette facile !  

Plus vulnérables et souvent les derniers survivants de leur famille, ces jeunes enfants semblent condamnés. 

Un tiers de la population albanaise est  touchée de près ou de loin par le Kanun. C’est une question d’honneur et l’honneur a un prix en Albanie : le prix du sang.  


2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Arjan

    Les enfants n’ont rien a voir avec la dette de sang normalement, il est interdit selon le Kanun de toucher aux enfants ainsi qu’aux femmes (sauf cas très précis). Les dettes de sang qui on touché des enfants ne sont que des dérives mafieuses qui n’ont rien à voir avec le Kanun.

  2. woman

    exact les femmes semblent être « protegées » mais il semble que les enfants ne soient pas epargnés. Dérive, désir de vengeance ou habitude plus grande et importante que la raison…
    A quel âge juge-t-on qu’un enfant n’en n’est plus ? pas sure que la loie soit une réponse ? cela dit un enfant sur qui une dette pèse n’est probablement déjà plus un enfant…



Laisser un commentaire

Vide dressing Chez Nanouett... |
CUSTOMODE |
Chos'A Vendre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mode_Fashion_Design
| naturabella33
| NATURALLIA