« Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin »
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Evian déclarée source de jeunesse & de création ?
24 septembre, 2009, 14:22
Classé dans : Actu,culture pub,tendance

Pour les fêtes de fin d’année, tout le monde se pare de ses plus beaux attraits…idem pour la célèbre bouteille Evian qui depuis des années s’habille, pour l’occasion, d’une robe couture. Après Christian Lacroix ou plus  récemment Jean Paul Gaultier, c’est au tour de Sir Paul Smith de sublimer la bouteille.

smallpaulsmithevian1.jpg

Habillée des célébrissimes « stripes *** », accessoirisée par l’une des 5 capsules et griffée PS, c’est officiel la bouteille est un collector !  

 evian.jpg

 & du plus bel effet pour nos tables, alors sera-t-elle sur vos tables de Noël ?

*** lignes traditionnelles, artistiques & originales devenues l’emblème du créateur anglais :

 paulsmithegg.jpgpaulsmithetliberation.jpg paulsmithfootball.jpg 

 

Pour info, la Bouteille Paul Smith for Evian (75 cl) sera disponible dans les grandes et moyennes surfaces à compter du mois de novembre au prix de 1,98 euro.



Je loue mes lunettes ?
12 septembre, 2009, 20:42
Classé dans : Mode de vie,tendance

lunettescoeur.jpg 

Avis aux mordu(e)s de solaires qui ne disposent pas d’un budget à la Paris Hilton, et autres curieuses(eux).

 

 

Au même titre qu’un sac à main ou qu’une ceinture, les lunettes sont-elles devenues un véritable accessoire de mode ? Oui mais uniquement la solaire de luxe. Depuis quelques années elle a rejoint la famille à succès des Accessoires (en 3ème position, après le sac et la ceinture), plus accessible que la pièce couture…

 

Un pouvoir d’achat en baisse + des modeuses ou en devenir = l’émergence d’un nouveau concept : le service de location de lunettes de soleil de luxe **.

 

Le troc, l’occasion et maintenant la location on le vent en poupe, alors juste une question de budget ? Etes-vous prêt(e)s à  louer vos solaires le temps d’une saison ?  Oui car c’est la possibilité d’accéder à une marque de luxe, de porter le modèle « it » et d’en changer au grès de vos envies, d’essayer un modèle avant de l’acquérir et même de préserver le développement durable en partageant votre accessoire ?

 

Mais n’est ce pas un objet trop personnel et intime ? Et change t’on de lunette aussi vite ? (Il ne semble pas…), ce concept répond-t-il à une demande ou agira t-il directement sur nos comportements d’achat ?  

 

La location d’accessoires semble fonctionner mais ce concept n’est-il pas paradoxal, voir nocif ? Ou est le plaisir de posséder ce bien tant convoité, ce rapport à l’objet, le plaisir de l’achat ? Oui cela nous oblige à choisir et à nous engager, mais l’objet n’est t-il pas alors plus désirable ? Si non c’est que ça n’a pas été le bon objet (= frustration). Comble de la consommation ou suis-je juste une éternelle fétichiste ?

 

** http://www.location-lunettes-soleil-luxe.com/  vous permettra de louer vos solaires Gucci, Dior, YSL, Prada et même Chanel pour une somme allant de 49 à 83 euros la semaine.



Journées hawaiiennes
1 septembre, 2009, 11:13
Classé dans : Actu,culture pub,voyage & invitation

ripcurltour.jpg 

Rip Curl & Hawaiian Tropic Girls Tour, vous connaissez ?

Cette évènement permet au travers de 23 spots en Europe dont 8 en France (Quiberon, les sables d’Olonne, Royan, Lacanau, Mimizan, Hossegor, Messanges et Biarritz) de s’initier entre fille au surf et autres plaisirs qui l’entourent. Cette année habitant au cœur de cette tournée j’en ai profité pour y participer et initier ma fille de 7 ans, au programme : cours de surf, de danse hawaiienne & de dessin, détente, étalage d’huile solaire & brillante (offerte par le principal sponsor Hawaiian Tropic), dégustation de yaourts au soja (offert par un autre sponsor Sojasun) et de cocktails de fruits (sans sponsor mais pour la Rip Curl Planet Foundation) le tout en musique of course. Si vous souhaitez plus d’info et d’images : http://www.ripcurl.eu/girlstour09/gt09_fr.htm

ripcurlgirlstour.jpg

J’apprécie particulièrement l’idée de créer un évènement autour d’un sport, ainsi plus qu’une marque la griffe développe le surf et finalement le business de ce sport en  attirant une nouvelle clientèle, mais cette phase de séduction n’est-elle pas risquée ? Dans le cadre d’une opération incomplète et sans une culture du résultat le risque est grand, quel est alors le risque principal pour la marque initiatrice et financière ? Tout simplement que cette action impulse le marché concerné mais que les retours soit essentiellement pour les « gros ».

En cliente potentielle j’ai passé un très bon moment et cette journée chaleureuse à permis de rendre le surf accessible (contrairement à d’autre manifestation) mais ne retiendrons-nous pas, (nous les participantes) juste l’évènement ? Et pas forcément la marque… Pourquoi ne pas pousser le concept en séduisant la surfeuse mais surtout la consommatrice qui sommeille en nous ?

  1. Rip Curl véhicule une image plus technique et sportive que certains de ces concurrents (exemple : Roxy avec une image plus girly) alors ou étaient les rideuses Rip Curl ?

  2. Rip Curl propose en plus de vêtement technique de sports de glisse une collection de prêt-à-porter à destination des surfers et snowboarders bien evidemment mais aussi d’une clientèle plus grand public alors pourquoi ne pas créer à défaut d’un point de vente une vitrine afin de présenter la nouvelle collection et organiser un défilé car un vêtement porté c’est toujours mieux :)

  3. Proposer accessoirement un jeux-concours permettant de gagner les produits présentés en vitrine et admiré par tous lors du défilé mais surtout  récolter les coordonnées (via les bulletins de participation du jeux-concours) afin de mieux connaître notre cible et de pouvoir la contacter directement ultérieurement . 

  4. Développer la notoriété et la visibilité de la marque avec un staff identifiable (une tenue visible et griffée Rip Curl), et offrir à chaque participante un objet publicitaire voyant toujours griffé Rip Curl pour exemple : un paréo, un lycra, ou un simple tee-shirt, un objet qui sera porté à la plage.

  5. Organiser une photo souvenir par groupe et /ou individuel téléchargeable via le site de la marque (les participantes seront très fières de forwarder leur photo à leurs amis, de la mettre en avant sur leur blog, Facebook ou autre Myspace en souvenir de leur journée Hawaiienne.)

  6. Offrir un bon d’achat ou surprise à chaque participante afin de les inciter à venir en boutique et à prolonger leurs souvenirs…

  7. Créer éventuellement un espace Rip Curl Girls Tour dans les boutiques de la marque toujours dans l’idée d’augmenter le trafic en magasin, de créer de l’émotion et la nostalgie du tour (pour les participantes) et de susciter l’appartenance au groupe et l’envie de pariciper à cet évènement en lançant déjà la promotion de l’année prochaine.

  8. Dans l’objectif de toucher une cible plus large, prolonger ces journées avec une tournée musicale (animation sur scène d’artistes))

Conclusion, une tournée agréable qui démocratise le surf et attire beaucoup de monde en cette période estivale mais quels sont les retours directs pour Rip Curl ? Plus de notoriété mais quel impact sur les ventes si aucune action ne vise à nous envoyer (directement ou indirectement) sur les points de vente ? 

rc.jpg

 


Vide dressing Chez Nanouett... |
CUSTOMODE |
Chos'A Vendre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mode_Fashion_Design
| naturabella33
| NATURALLIA