« Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin »

Il n’y a (pas) que le goût qui compte ?
7 juin, 2011, 21:35
Classé dans : culture pub,gourmandise

Je ne suis donc pas la seule a adorer cette savoureuse et légère gaufrette enrobée de chocolat???

Nous sommes, il semble plutôt nombreux à l’aimer. En effet Kit Kat est la seconde marque de confiserie dans le monde et bénéficie d’un taux de notoriété de 93 % en France.

Depuis son lancement en 1972 la barre chocolatée n’a jamais été revisitée… Ou si peu (en 2008 en proposant un habillage en aluminium pour plus de saveur, il y a eu les kit kat ball, et en avril dernier quelques nouvelles saveurs dont caramel, et noisettes, youhou quelle révolution culinaire…..)

Et si le consommateur français était finalement just une valeur sure ?, celui qui consomme uniquement ce qu’il connaît ?

Un paradoxe dans l’ère de la nouveauté où le choix est si luxurieux ? (se rappeler le temps passé à choisir son shampoing…encore plus édifiant pour une fille ;) )

Alors comment relancer son produit sans en changer la recette ? histoire de ne pas perdre son client en route…

En poussant à son paroxysme la signature de Kit Kat : « have a break », en lançant les consommateurs à la conquête du « break ultime », en associant ce produit à un comportement , une nouvelle expérience, un style de vie ?

banc.jpg

Le consommateur japonais plus réceptif au goût, lui ?

La marque Kit-Kat semble le penser en innovant avec des goûts et des couleurs plutôt audacieux et insolites vu d’ici…En effet une cinquantaine de saveurs sont commercialisée : patate douce violette, thé vert, wasabi, sauce soja, cheese cake, annin Dofu….

kitkat2.jpg

Tester et goûter, une question de (bon) sens ?
Histoire de papilles ou d’éducation ?

kitkat.jpg

Qui goûterai un kit kat jaune à la sauce de soja ?
Kit-Kat il n’y a (pas) que le goût …



Coca-Cola light by Karl Lagerfeld
7 avril, 2010, 11:53
Classé dans : Actu,culture pub

Dans la famille bouteille Coca light, je demande le créateur et photographe Karl Lagerfeld

En effet c’est au tour du créateur de renom international de mettre sa patte sur la célèbre et désormais culte bouteille Coca-Cola light. Une silhouette, identifiable entre mille, un code couleur chic, noir et blanc et une touche « arty », capsule rose.  De quoi compléter son dressing et faire pâlir bon nombre d’entre nous…

A l’image de son créateur on découvre alors une « it bouteille », chique, sobre, mais totalement fashion.

« Qui mieux que Karl Lagerfeld pouvait imaginer le look d’une bouteille light ?», « Pourquoi tant d’engouement autour d’un packaging ? parce que c’est du light ? »

Dès le 28 avril, les prestigieuses vitrines des Galeries Lafayette participeront à la starification de la bouteille. Et le même jour, la boisson sera également disponible dans différents points de vente (Carrefour, Monop’, Lafayette Gourmet…), Ainsi qu’en bars et discothèques.  

« La bouteille, nouvel accessoire de mode ? »

karl2.jpg

Prix indicatifs : entre 1 et 1,50 euros,

 



Lunette vintage
27 mars, 2010, 13:02
Classé dans : Actu,culture pub

En période de crise, il semble que nous trouvions refuge auprès de valeurs sûres, probablement une certitude pour de nombreuses marques qui rééditent des modèles d’époque.

Ainsi, Emanuelle Khanh met le paquet en rééditant en série limitée les solaires « 505O » (prononcez fifty-fifty), baptisées pour l’occasion « L’Authentic 5050″.

En effet on (re)découvre la monture généreuse proposée en ivoire, noir ou écaille, les branches épaisses et les verres fumés. Chaque modèle est fabriqué en édition limitée et numéroté de 1 à 300, histoire de nous rendre unique ;)

Raconter une Histoire, faire appel aux mémoires, on est bien dans la nostalgie, l’idée que le « avant » est rassurant, synonyme de qualité, de bon goût, de savoir (dans le sens connaissance), alors comment ne pas basculer de l’autre côté, celui des has- been ? 

Une recette toute trouvée : un produit mythique dans l’air du temps ! ainsi le plus de la collection E.K : l’intérieur des branches gravé du logo EK plaqué or SVP.

Vintage + haut de gamme = un (nouveau) mélange des genres ? paradoxe ? ou simple réalité de société ?

Au travers de sa nouvelle campagne d’affichage, l’idée de la marque est  bien de rassembler  et mixer tous les âges, sexes et looks autour de cette paire :

ek411.jpg

http://emmanuellekhanhparis.com/



Tous à l’eau !
2 mars, 2010, 23:09
Classé dans : Actu,culture pub,So ' green

Lancement depuis le 1er mars 2010 d’une campagne green pour le groupe Quiksilver afin de nous sensibiliser à la protection de l’eau. Depuis plus de 10 ans déjà, le groupe Quiksilver œuvre pour la protection de ses terrains de jeux : la montagne et la vague. (pensez au logo)

Un des quatre visuels de la « Green Campaign » :  

quiksilver.jpg

A noter également dans les boutiques Quiksilver, des produits de la ligne Green qui occuperont le devant de la scène, tels qu’une série limitée de t-shirts et des bracelets affichant « No Water Sucks » et l’organisation d’un concours photo sur le thème du manque d’eau  sur le site de la marque.

Une campagne d’envergure européenne : « No water sucks ! » lancée par le leader du surfwear. Alors Quiksilver, ambassadeur d’une réelle cause ? Une si grande notoriété pour tous nous sensibiliser ? Ou juste une attention particulière pour les riders ?



Sonia Rykiel en fêtes chez H&M
9 novembre, 2009, 21:24
Classé dans : Actu,culture pub,magasin

« Alors que les shoes addict sont sur les starting-blocks pour s’arracher la collection Jimmy Choo  pour H&M le 14 novembre prochain…. » Hennes & Mauritz, le numéro trois mondial de l’habillement en termes de chiffre d’affaires, derrière l’américain Gap egnol Indt l’espaitex (Zara) a annoncé sa collaboration avec une icône de la mode, une signature, un style féminin, sensuel & confortable : Sonia Rykiel.

soniarykielhetm2.jpg

Une  collection de lingerie et d’accessoires retro pour femmes, de quoi booster un des autres rayons de l’enseigne, alors oui la collection sera à partir du 5 décembre prochain dans la grande majorité des magasins du géant suédois (1500 magasins sur 1840 recensés fin août) mais devraient également être proposée dans les boutiques de la créatrice …. ha ha ça c’est nouveau et pas commun…ça me plait bien le mélange des genres jusqu’au bout.  

 soniarykielhetm1.jpg soniarykielhetm.jpg 

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule…..une seconde collection inspirée du produit emblématique de la créatrice est annoncée pour le printemps 2010, mise en rayon des tricots femmes & petites filles pour le 20 février uniquement dans 250 magasins H&M, donc normalement à ce moment là tout le monde en veut 1…   



POP UP
6 novembre, 2009, 21:31
Classé dans : Actu,culture pub,magasin

Temporary ou guerilla store, ça vous parle ? 

En véritable outil de communication et de marketing, depuis 2003 ce concept de « shop éphémère » rencontre un vrai succès. L’objectif est de frapper fort pendant une durée limitée, idéalement dans un lieu insolite et inattendu, dans le but de nous surprendre, de créer un buzz autours de la marque et de se rapprocher de nous clients. Dans l’ère du zapping voici un nouveau moyen de nous étonner & de nous capter mais également pour la marque de se différencier, de « tester » ses produits en direct (et réajuster si besoin) et de développer sa notoriété à moindre coûts (lié à l’évènementiel l’info pourra être relayée par les médias et le web). 

L’ouverture d’une boutique éphémère provoque une visite par le côté inédit & exceptionnel, apporte de la nouveauté et développe forcément la créativité. Dans la rue, en corner, sur une péniche, dans : un conteneur, un dépôt, une usine, un appartement… tout semble possible,  + l’espace est surprenant plus le buzz sera grand. 

Faute de locaux, la griffe « Comme des garçons » a développé ses ventes en « pop up », Fiat a lancé la Fiat 500 avec l’ouverture de son premier “500 Popup Store” à Milan, à l’occasion du lancement des J.O de Pékin, Nike à inauguré un magasin éphémère, à Paris sur une péniche. 

200710illycafe.jpg fiat500popupstore.png nike.jpg  reebokflashpopupstoreinterior5.jpg

Ce mouvement semble toucher tous les secteurs d’activités (automobile, alimentaire, prêt-à-porter…) Néanmoins pour Louis Vuitton et YSL (voir photo ci-dessous) l’objectif est avant tout un campagne d’image…est-ce que dans le luxe vendre ses produits est secondaire ?  

popupstorelouisvuittonatmoca.jpg 



Evian déclarée source de jeunesse & de création ?
24 septembre, 2009, 14:22
Classé dans : Actu,culture pub,tendance

Pour les fêtes de fin d’année, tout le monde se pare de ses plus beaux attraits…idem pour la célèbre bouteille Evian qui depuis des années s’habille, pour l’occasion, d’une robe couture. Après Christian Lacroix ou plus  récemment Jean Paul Gaultier, c’est au tour de Sir Paul Smith de sublimer la bouteille.

smallpaulsmithevian1.jpg

Habillée des célébrissimes « stripes *** », accessoirisée par l’une des 5 capsules et griffée PS, c’est officiel la bouteille est un collector !  

 evian.jpg

 & du plus bel effet pour nos tables, alors sera-t-elle sur vos tables de Noël ?

*** lignes traditionnelles, artistiques & originales devenues l’emblème du créateur anglais :

 paulsmithegg.jpgpaulsmithetliberation.jpg paulsmithfootball.jpg 

 

Pour info, la Bouteille Paul Smith for Evian (75 cl) sera disponible dans les grandes et moyennes surfaces à compter du mois de novembre au prix de 1,98 euro.



Journées hawaiiennes
1 septembre, 2009, 11:13
Classé dans : Actu,culture pub,voyage & invitation

ripcurltour.jpg 

Rip Curl & Hawaiian Tropic Girls Tour, vous connaissez ?

Cette évènement permet au travers de 23 spots en Europe dont 8 en France (Quiberon, les sables d’Olonne, Royan, Lacanau, Mimizan, Hossegor, Messanges et Biarritz) de s’initier entre fille au surf et autres plaisirs qui l’entourent. Cette année habitant au cœur de cette tournée j’en ai profité pour y participer et initier ma fille de 7 ans, au programme : cours de surf, de danse hawaiienne & de dessin, détente, étalage d’huile solaire & brillante (offerte par le principal sponsor Hawaiian Tropic), dégustation de yaourts au soja (offert par un autre sponsor Sojasun) et de cocktails de fruits (sans sponsor mais pour la Rip Curl Planet Foundation) le tout en musique of course. Si vous souhaitez plus d’info et d’images : http://www.ripcurl.eu/girlstour09/gt09_fr.htm

ripcurlgirlstour.jpg

J’apprécie particulièrement l’idée de créer un évènement autour d’un sport, ainsi plus qu’une marque la griffe développe le surf et finalement le business de ce sport en  attirant une nouvelle clientèle, mais cette phase de séduction n’est-elle pas risquée ? Dans le cadre d’une opération incomplète et sans une culture du résultat le risque est grand, quel est alors le risque principal pour la marque initiatrice et financière ? Tout simplement que cette action impulse le marché concerné mais que les retours soit essentiellement pour les « gros ».

En cliente potentielle j’ai passé un très bon moment et cette journée chaleureuse à permis de rendre le surf accessible (contrairement à d’autre manifestation) mais ne retiendrons-nous pas, (nous les participantes) juste l’évènement ? Et pas forcément la marque… Pourquoi ne pas pousser le concept en séduisant la surfeuse mais surtout la consommatrice qui sommeille en nous ?

  1. Rip Curl véhicule une image plus technique et sportive que certains de ces concurrents (exemple : Roxy avec une image plus girly) alors ou étaient les rideuses Rip Curl ?

  2. Rip Curl propose en plus de vêtement technique de sports de glisse une collection de prêt-à-porter à destination des surfers et snowboarders bien evidemment mais aussi d’une clientèle plus grand public alors pourquoi ne pas créer à défaut d’un point de vente une vitrine afin de présenter la nouvelle collection et organiser un défilé car un vêtement porté c’est toujours mieux :)

  3. Proposer accessoirement un jeux-concours permettant de gagner les produits présentés en vitrine et admiré par tous lors du défilé mais surtout  récolter les coordonnées (via les bulletins de participation du jeux-concours) afin de mieux connaître notre cible et de pouvoir la contacter directement ultérieurement . 

  4. Développer la notoriété et la visibilité de la marque avec un staff identifiable (une tenue visible et griffée Rip Curl), et offrir à chaque participante un objet publicitaire voyant toujours griffé Rip Curl pour exemple : un paréo, un lycra, ou un simple tee-shirt, un objet qui sera porté à la plage.

  5. Organiser une photo souvenir par groupe et /ou individuel téléchargeable via le site de la marque (les participantes seront très fières de forwarder leur photo à leurs amis, de la mettre en avant sur leur blog, Facebook ou autre Myspace en souvenir de leur journée Hawaiienne.)

  6. Offrir un bon d’achat ou surprise à chaque participante afin de les inciter à venir en boutique et à prolonger leurs souvenirs…

  7. Créer éventuellement un espace Rip Curl Girls Tour dans les boutiques de la marque toujours dans l’idée d’augmenter le trafic en magasin, de créer de l’émotion et la nostalgie du tour (pour les participantes) et de susciter l’appartenance au groupe et l’envie de pariciper à cet évènement en lançant déjà la promotion de l’année prochaine.

  8. Dans l’objectif de toucher une cible plus large, prolonger ces journées avec une tournée musicale (animation sur scène d’artistes))

Conclusion, une tournée agréable qui démocratise le surf et attire beaucoup de monde en cette période estivale mais quels sont les retours directs pour Rip Curl ? Plus de notoriété mais quel impact sur les ventes si aucune action ne vise à nous envoyer (directement ou indirectement) sur les points de vente ? 

rc.jpg

 



Mr Big
29 août, 2009, 19:16
Classé dans : Actu,Beauté,culture pub

chrisnoth.jpg

Connue de toute il sera l’année prochaine l’égérie de Biotherm pour séduire nos mâles. Mais va-t-il leur plaire ? Et allez-vous vous les hommes le trouver aussi séduisant que nous le trouvons déjà ? Ma première question ne devrait pas être juste : le connaissez-vous ? Probablement que non mais ça ne semble pas un problème….

 

En choisissant Chris Noth, alias Mr Big, Biotherm mise sur la sortie du second long métrage en 2010 de « Sex and the City », de son séduisant Mr Big à l’actu bien remplie (prochainement à l’affiche de Renée Zellwegger dans ‘My One and Only’ ,et de Julianna Margulies dans la série ‘The Good Wife’) mais surtout de l’image de celui-ci auprès notamment des femmes. 

 

Alors à quand Mike Delfino ou Mickael Scofield dans une campagne pour Clarins ou l’Oréal ?

 

Conclusion, le marché de la beauté homme représente encore une grande marge de développement et Biotherm semble se positionner sur ce secteur en adoptant une stratégie différente en touchant d’avantage la Femme qui ne manquera pas d’amener ces messieurs vers la marque ? C’est en tout cas l’objectif. Ainsi la « prescriptrice » est au cœur.    



En maillot de bain en ville ?
22 juillet, 2009, 16:39
Classé dans : Actu,culture pub

Qu’avez vous vu à Montpellier  ce week-end ? des trompes l’oeil, un juicy bar couture, des tablettes de chocolats gourmandes en fluo …..et un petit buzz marketing pour sisley, vue vous l’avez vu ?

s73f5126.jpg

 

 


12

Vide dressing Chez Nanouett... |
CUSTOMODE |
Chos'A Vendre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mode_Fashion_Design
| naturabella33
| NATURALLIA